Le SPANC et ses missions..

Le SPANC de la Communauté de Communes des Monts de Lacaune et de la Montagne du Haut Languedoc est chargé de contrôler les installations d'assainissement non collectif. Il a également un rôle de conseils auprès de l'usager pour tout ce qui concerne l'assainissement non collectif. 

Cinq types de contrôles sont exercés par le SPANC :

- Le contrôle de conception et d'implantation des installations nouvelles:

Ce contrôle permet de s'assurer que le projet d'assainissement du particulier est en adéquation avec les caractéristiques du terrain (nature du sol, pente, présence d'un puits destiné à la consommation humaine,...) et la capacité d'accueil de l'immeuble. Il permet également d'informer et de conseiller l'usager.

Pour les projets liés à une autorisation d'urbanisme (permis de construire, ...), le contrôle est réalisé parallèlement à l'instruction du dossier.

A l'issue du contrôle, le service émet un avis qui est conforme ou non conforme.

- Le contrôle de bonne exécution des installations nouvelles ou réhabilitées

Ce contrôle permet de s'assurer que les travaux sont réalisés conformément à l'arrêté modifié du 7 septembre 2009 et de vérifier le respect du projet validé par le SPANC.

Il est réalisé avant le remblaiement des ouvrages et la remise en état du sol. Pour cela, l'installateur ou le particulier devra impérativement prévenir le SPANC, au moins une semaine avant la fin du chantier, afin de fixer le jour du contrôle de la bonne exécution des travaux.

 

A l'issue du contrôle, le service émet un avis qui est conforme ou non conforme..

- Le Contrôle diagnostic des installations existantes:

Le contrôle des dispositifs existant permet de dresser un état des lieux de la qualité de l’assainissement sur le territoire, et d’appréhender les éventuelles pollutions et gênes que peuvent générer les installations défectueuses.

Ce contrôle consiste en une visite complète de l’installation : 

localisation des ouvrages d’assainissement,

contrôle de l’existence et de l’état des ouvrages de prétraitement (fosse septique, bac dégraisseur, fosse toutes eaux…) et de traitement (regards de répartition, tranchées d’épandage…),

vérification du bon entretien (vidange des fosses et des bacs dégraisseurs) et du bon fonctionnement de la filière (bonne infiltration, absence de résurgences ou d’écoulements d’eaux usées, d’odeurs…).

Le service d’assainissement émet ainsi un avis sur le fonctionnement de l’installation, sur son impact sur l’environnement et sur la salubrité publique, et peut proposer d’éventuelles améliorations.

Ce contrôle permet ainsi aux propriétaires de mieux connaître le fonctionnement de leur installation, et de bénéficier de conseils sur son entretien.

Le SPANC réalise ses contrôles par communes.

- Le contrôle périodique de bon fonctionnement:

Il permet de vérifier si des modifications sont intervenues depuis le précédent contrôle, repérer les défauts d'entretien et d'usures éventuelles, et constater que le fonctionnement du dispositif n'engendre pas de risques environnementaux ou sanitaires.

La périodicité de ce contrôle a été fixée par le conseil communautaire : 

- installation conforme : 10 ans

- Installation non conforme sans obligations de travaux : 10 ans

- Installation non conforme avec obligations de travaux : 4 ans

- Installation non conforme avec obligations de travaux dans le cadre d’une vente immobilière : 1 an

-Diagnostic obligatoire des installations d’assainissement non collectif lors de la vente d’un bien immobilier :

 Depuis le 1er janvier 2011, dans le cadre du Grenelle II, le diagnostic de l’assainissement non collectif d’une habitation doit être fourni par le propriétaire lors de la signature du compromis ou, le cas échéant, lors de la signature de l’acte de vente. Ce diagnostic n’est valable que 3 ans et doit être réalisé par le SPANC.

En cas de non conformité, l’acquéreur disposera d’un an pour mettre son installation en conformité.